Mon corps en pause…

Alors voilà, nous y voilà ! 

 » 3 « 

Direction la troisième tentative, troisième FIV, troisième stimulation, troisième anesthésie, etc.

Je n’ai franchement pas envie que cette FIV soit un remake que la FIV 1 ou la FIV 2, j’ai besoin de renouveau ! Alors changement de protocole…

  • protocole long (je suis sous pilule pendant 21 jours pour mettre mes ovaires au repos, en espérant avoir un score supérieur à 3 ovocytes) ;
  • début de la stimulation prévisible à l’avance (le commencement des piqûres ne dépend pas de mon cycle mais de la pilule que j’ai déjà commencé à prendre : donc début des piqûres le 2 juin si mes calculs sont exacts !
  • passage à l’étape supérieur : IMSI (étant donné que les embryons ne s’accrochent pas, la biologiste et le médecin spécialiste se demandent si cela ne vient pas de la qualité des embryons, qui n’évolueraient pas et donc ne risqueraient pas de s’accrocher) ;
  • pour vérifier cela, on a décidé d’effectuer uniquement des cultures longues donc pas de transfert d’embryons de 2 jours. A partir de maintenant, les embryons « grandiront » au chaud au labo et on va croiser les doigts pour qu’ils aboutissent à de beaux blastocystes…
  • fini le GONAL, place au MENOPUR (qui est plus proche du cycle naturel de la femme) ;
  • fin d’année = plus de tranquillité (le rythme au boulot sera moins soutenu) ;
  • tentation de la médecine douce : Pourquoi pas prendre rdv avec une sophrologue ? Est-ce que l’une d’entre vous en a déjà consulté un ou une ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

Ce qui ne change pas :

  • les médecins et le centre : nous avons décidé de rester fidèles au Docteur A.
  • la durée de la stimulation et les doses de cheval…

Ce qui nous stresse :

on a bien conscience que nous n’aurons peut-être pas de transfert… que les embryons ne tiendront peut-être pas jusqu’à J5. Dans ce cas, nous ne perdrons pas la FIV mais pas d’embryons, pas de transfert, pas de bb : c’est mathématique !

Dans ce cas, nous enverrons le dossier en vue de l’adoption. Nous avons assisté à la réunion d’information et les assistantes sociales ont tenté de nous ouvrir les yeux sur la triste réalité de l’adoption, mais j’étais déjà bien au courant alors pas de prise de conscience pour nous (oui, en bonne élève j’avais bien synthétisé mes lectures à l’avance à mon trésor). Elles ont également expliqué leur total désaccord avec la PMA en même temps que les FIV et je comprends leurs arguments… C’est pour cela que j’ai mis le dossier de côté, nous ne le regarderons pas durant notre FIV 3. On a décidé de se concentrer à fond sur cette tentative et d’approfondir notre questionnement sur l’adoption après, s’il s’avère qu’il s’agit encore d’un échec !

Nous avons prévenu notre famille que nous étions en FIV. Ce choix a été effectué non pas pour les avertir de la PMA mais pour les préparer en vue de l’adoption. J’ai lu un article sur internet dans le magazine Psychologies et je garde dans un coin de ma tête le fait qu’un grand nombre des couples terminent la PMA sans enfant… Je cite : « les 3/4 des femmes qui font des FIV ne parviennent pas à avoir un enfant » cette citation se passe de commentaires… donc autant les préparer dès à présent !

Réflexions sur l’adoption : les prémices

Depuis mon dernier article, nous avons réfléchi sur l’adoption: j’ai débuté la collecte d’informations sur internet, commencé le livre très intéressant de Cécile Delannoy intitulé Au risque de l’adoption, Une vie à construire ensemble et nous avons surtout beaucoup discuté avec mon chéri sur notre vision du futur. La préparation de notre mariage nous avait permis de parler de façon raisonner des épreuves que la vie allait nous réserver (bizarrement, on n’avait pas pensé à la PMA) et de notre vision du futur. Certaines données ont changé et le choix de l’adoption entraîne un questionnement plus approfondi.

Premier constat : il n’est pas simple d’obtenir des informations précises et complètes sur l’adoption. En surfant sur internet, j’ai vite été perdue par un flot de données pas toujours actualisées… Les blogs ne sont pas aussi nombreux que ceux sur la PMA, à croire qu’une fois le dossier constitué et l’agrément obtenu, il n’y a aucun intérêt à rédiger ses humeurs et à les partager sur un blog car on est juste en train d’attendre… La réunion qui se déroule à la fin du mois d’avril me permettra, je l’espère, d’y voir plus clair… Lire la suite

Deuxième bilan d’échec ! De la PMA à l’adoption, il n’y a qu’un pas !

Je reviens sur le blog afin de vous donner des nouvelles… nous réfléchissons très sérieusement à l’adoption. Cette décision n’est pas aussi simple que celle d’entamer une PMA. En effet, présentées comme LA solution à nos problèmes de stérilité (oui, le terme est noté sur le document envoyé au médecin conseil), les FIV sont considérées comme une des étapes logiques dans la volonté de concevoir un enfant. En plus clair, des difficultés de fertilité –> médecin spécialisé dans ce domaine –> procréation médicale assistée. J’aime les schémas, ainsi que les cartes heuristiques et j’ai toujours été rassurée par ces flèches qui représentent des rapports de cause / conséquence, montrant à quelle étape on se trouve et vers quelle étape on se dirige…

Lire la suite